Accueil > Poésies > Deux lunes du soir

        Deux lunes du soir
           à Isabelita, ma soeur

        Le soir chantonne
        une berceuse aux oranges

        Isabelita chante :
        La terre est une orange

        La lune dit en pleurant :
        Je voudrais être une orange.

        C'est impossible, ma fille,
        Quand tu te peindrais en rose !
        C'est bien dommage !
        Pas même un petit citron.

 

Federico Garcia Lorca
(1898-1936)

 

Accueil > Poésies >   Deux lunes du soir